2ème Phase : Pendant l’effort

adminSport'Inov0 Comments

Pendant l’effort, le point clé est l’hydratation pour oxygéner les muscles et le cerveau. En effet, à chaque litre d’eau perdu (sous forme de sueur principalement), correspond une perte de 20% des capacités physiques. La déshydratation entraîne également une altération des capacités intellectuelles, comme la concentration et peut être à l’origine de crampes. Mais elle peut avoir des conséquences plus graves comme des troubles cardiaques, voire même des malaises pouvant aller jusqu’au coma.

Que boire pendant l’effort ?

Quand l’activité sportive dure moins d’une heure, de l’eau minérale ou du robinet suffit. Pour un effort de plus d’une heure, l’eau peut être complétée par un apport en minéraux, vitamines, oligo-éléments et glucides simples. Il existe pour cela des « boissons de l’effort » adaptées qui donnent un coup deboost (à boire par petites gorgées régulières).

 

BON À SAVOIR

 

  • » Si votre activité dépasse une heure et que vous ne pouvez pas vous arrêter fréquemment pour boire une boisson (football par exemple), vous pouvez prendre une collation sous forme de glucides simples à la mi-temps qui fournissent de l’énergie immédiate et permettent de préserver les réserves énergétiques.

Désormais, n’attendez plus, prenez votre bouteille d’eau (avec un sucre ou non) à chaque séance de sport !

Nous verrons donc le dernier article la 3ème phase, qui se situe juste après l’effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *